08/08/2007

Ces artistes qu'écoutent nos parents...

"Oh non pas ça hééé c'est d'la musique pour les viiiiiiiiieux ça!"

Alleeeez avouez que vous avez déjà entendu un jeune de votre entourage (si ce n'est vous même) faire ce genre de réflexion lorsqu'un adulte propose de mettre un disque (eeeet oui, ça existe encore) de Trenet, Brel, Sardou, Cabrel, j'en passe et des meilleurs...

Mais parfois, il suffit d'écouter un peu les paroles de ces chansons, pas si vieilles que ça, que nos vieux écoutent... (les pauvres, je les rajeunis pas, là)

Allez, je vais commencer par du récent...

Vous connaissez Lynda Lemay? Oui, elle. Voici une chanson de 1993...j'ai dit que je commençais par du récent! (n'empêche...j'avais 5 ans...BREF).

Juste une petite chanson pour ceux qui veulent grandir trop vite...

 

Berceuse pour Adultes:

Lynda Lemay

 

Depuis qu'on a vieilli
Y a plus d'marchand de sable
Assis au bord du lit
Pour nous chanter ses fables
Au début de la nuit
Comme à l'aube de nos vies

Depuis qu'on a vieilli
Qu'on n'est plus fille et garçon
On aime bien se rappeler
Qu'on a vaincu les dragons
On n'ose plus y rêver
Les héros sont fatigués

{Refrain:}
Y a pas de berceuse pour adultes
Parce qu'on a voulu grandir
On avale notre pilule
On en a besoin pour dormir
Parce qu'on s'est laissé vieillir

Y a pas d'berceuse pour les grands
Parce qu'on a tous voulu fuir
Ce qui reste en nous d'enfant
On n'peut plus s'assoupir
Avec ce tendre sourire
Parce qu'on s'est laissé vieillir

Depuis qu'on a vieilli
Tous nos souvenir figés
Dans un album jauni
Vont pas pour nous s'animer
Pour redonner d'la vie
À nos pauvres yeux cernés
Depuis qu'on a vieilli
Et qu'on travaille pour payer
Notre petit bout de paradis
On rêve d'être bercé
Par d'autres bras meurtris
Pour un moment de répit
{au Refrain}

Depuis qu'on a vieilli
Et que des corps étrangers
Sont venus souiller nos lits
Sans jamais y rester
Un petit bout d'insomnie
Qu'on voudrait bien partager

Depuis qu'on a vieilli
Et ça nous prends deux souffles
Pour éteindre les bougies
Y a ce cri qu'on étouffe
Dans le silence de nos nuits
Où nos sanglots s'engouffrent

23:51 Écrit par Zazzz dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Et Goldman alors? en souvenirs de nos trajets en voiture en Bretagne... =)
Bisous!

Écrit par : Vaness | 19/08/2007

Les commentaires sont fermés.